Musée d'Histoire et d'Archéologie


L'entrée du musée
L'entrée du musée

Situé en plein centre, sur l'axe principal traversant le bourg, le musée d'histoire et d'archéologie de Brain-sur-Allonnes a été inauguré en 1981. Il conserve les découvertes effectuées sur le canton d'Allonnes ainsi que sur les communes limitrophes de l'Indre-et-Loire pour les périodes allant de la Préhistoire à l'époque gallo-romaine. Les fouilles ont mis au jour un patrimoine archéologique très riche qui retrace la vie de l'Homme sur des millénaires : un biface taillé vieux de plus de 500 mille ans, une hache polie du Ve millénaire, et, pièce relativement rare, un polissoir portable pensant 50 kg ! Pour la période gallo-romaine on notera des fragments de céramique, des pièces de monnaie, des objets en bronze... 

 

Pour la période médiévale, le mobilier le plus important provient des fouilles réalisées sur le site archéologique de la Cave Peinte. Le musée conserve ainsi le dépôt lapidaire de la Chevalerie de Sacé. De même, du fait de sa destruction par le feu, le site a été préservé du pillage, ce qui a permis de retrouver de nombreux objets. Que ce soit des pièces de monnaies datées du règne de Jean le Bon (1350-1364), des clés (avec leurs serrures), des bouts de vitrail, de la céramique, des carreaux de pavage, des armes et des outils agraires, des aiguilles, des pièces de jeux de dés, des cornes d'olifants, des ossements d'animaux... - tous ces éléments ont permis de reconstituer la vie de cette demeure.

 

Toutefois on trouve aussi des éléments lithiques plus anciens datant de la période mérovingienne et provenant de l'ancienne nécropole d'Allonnes, ainsi un sarcophage en bon état de conservation.

 

Enfin l'étage est quant à lui entièrement consacré à l'exposition de cartes postales représentant la commune au début du XXe siècle.

Une collection unique de Carreaux de Pavage

Les fouilles du site archéologique de la Cave Peinte nous ont livré une découverte de grande importance : une riche collection de carreaux de pavage peints et vernissés. Au total, près de 15 000 exemplaires présentant tous une décoration singulière et qui ornementaient probablement l’étage du logis. Ils se distinguent de la plupart des carreaux de pavage médiévaux dans le sens où ils sont plus petits que ceux de l’époque. De même certains sont monochromes, de forme carrée ou triangulaire et beaucoup sont décorés avec des dessins en engobe. Ce qui les singularise ce sont des carreaux ornés de motifs reprenant des formes géométriques, des figures animalières, des thèmes végétaux et floraux, humains, mythologiques ou grotesques. Certains motifs sont plus rares, tels ceux de l’éléphant, de la chimère, du centaure et surtout du chat jouant avec une souris. Le personnage à la vigne, le guerrier armé d’une lance et la tête couronnée sont des sujets uniques.

Les études menées sur ces carreaux ont permis de dater le site vers 1290-1310. On sait aussi qu'ils ont été confectionnés directement sur place.

Chat et souris
Chat et souris
Cavalier à dos d'éléphant
Cavalier à dos d'éléphant
Motifs floraux et géométriques
Motifs floraux et géométriques